Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Les médias perdent leur importance aux États-Unis

    Sur fond de critiques des médias américains provenant de la Maison Blanche, George W. Bush, 43e président des États-Unis, a fait à son tour remarquer que lors de sa présidence les médias avaient beaucoup plus de poids qu’ils en ont actuellement. Alors que les critiques à l'encontre des médias américains s'enchaînent ces derniers temps, l'ex-président des États-Unis George W. Bush y met un peu du sien. « Il est difficile de rassembler le pays lorsque les médias sont tellement divisés. Quand j'étais président, vous [les médias, ndlr] aviez beaucoup plus de poids parce que vous n'étiez que trois. Aujourd'hui, il y a tellement de médias que les sources d'information parlent sous le couvert de l'anonymat. C'est un autre monde », a déclaré George W. Bush à la chaîne NBC News, commentant les paroles de l'animateur sur les divisions importantes dans le pays et la promesse de M. Trump de réunir les États-Unis. Auparavant, M. Trump avait qualifié des médias comme le New York Times, NBC News, ABC, CBS, CNN d'« ennemis des Américains » George W. Bush considère que les médias jouent un rôle important dans la société démocratique mais pour cela ils doivent être, avant tout, indépendants. « Je pense que les médias sont indispensables pour la démocratie et nous avons besoin de médias indépendants pour engager à la responsabilité des gens comme moi. Je veux dire que le pouvoir peut provoquer des contraintes.Cela peut être désastreux et c'est important pour les médias de ramener à la responsabilité des gens qui abusent de leur pouvoir », a expliqué George W. Bush. M. Trump commente quasi quotidiennement sur sa page Twitter les émissions de plusieurs chaînes américaines, comme MSNBC, Fox News et CNN, et n'épargne pas les articles de journaux tels que le New York Times, le Washington Post et le Washington Times. Le 24 février, les journalistes de la chaîne de télévision CNN et de grands journaux comme le New York Times, le Los Angeles Times et Politico se sont vus refuser une accréditation pour un point de presse de la Maison Blanche. D'autres grands médias, tels que Reuters, Bloomberg, NBC News, Breitbart, OANN, Fox News et le Washington Times ont été autorisés à prendre part au point de presse, qui est un briefing informel où habituellement est présent un journaliste de chaque média. Associated Press et le magazine Time avaient été invités à se joindre à l'événement, mais ils l'ont boycotté en signe de protestation contre la décision de l'administration Trump.